Safari en Tanzanie du sud et de l’ouest – Mes conseils

Le safari à destination de la Tanzanie du sud que je vous propose ici, vous emmène à la découverte de parcs sauvages et peu fréquentés. Loin des sentiers battus par le tourisme de masse, il offre aux personnes privilégiées une occasion unique d’observer une nature encore intacte et des animaux peu habitués aux hommes.

Pour votre confort, nous vous proposons ici un safari en Tanzanie du sud de grande qualité avec transferts inter-parcs en avion. Parce que cette destination n’est ouverte que depuis peu au tourisme, les logements y sont rares, de petites tailles certes mais aussi exclusifs.

Le Ruaha National Park

Un secret d’Afrique bien gardé par les connaisseurs

 

Foulez les terres d’un parc d’exception…

Ruaha est un parc surprenant qui apporte quelque chose de nouveau à ces visiteurs même aux plus expérimentés. Le faible nombre de voyageurs sur ce sol purement sauvage présente à ceux qui y parviennent un véritable sentiment d’exclusivité.

Comme dans tous les parcs, le safari en 4×4 permet de suivre et contourner les diverses rivières asséchées (ici la rivière de Ruaha et ses affluents). Contrairement au safari de la Tanzanie du nord, la traversée se fera avec les véhicules des hébergements regroupés avec les autres voyageurs). Afin de vous assurer les meilleures prestations, nous avons choisis pour vous des rangers anglophones qui connaissent parfaitement les parcs.

En savoir plus

Le Parc National Nyerere

Une contrée sauvage à découvrir à pied, en 4×4 et en bateau

 

En 2019, la partie nord de la Réserve du Selous, depuis longtemps réservée aux safaris photographiques, est devenue un parc national, et a pris le nom de Parc National Nyerere.Vaste, sauvage et éloigné, c’est un contraste saisissant avec les autres parcs de Tanzanie dans bien des sens.

Activités : différentes façons de découvrir la nature

Safari en 4×4, bien entendu, mais pas en minibus ou 4×4 fermé, vous bénéficierez ici de véhicules ouverts, spécialement conçus pour une découverte optimale de la nature. D’autre part, vous ne rencontrerez pas beaucoup d’autres véhicules durant vos sorties en brousse.

L’observation de la nature à pied est une expérience différente, possible ici. Les marches peuvent être au choix une promenade de 2 ou 3 heures à l’aube ou une randonnée de plusieurs jours, en séjournant en “camps volants” (camps de brousse temporaires). Mais n’y allez pas pour découvrir beaucoup de gros gibiers, vous apprécierez les détails de la flore et de la faune plus que vous n’approcherez les animaux à pied.

Le bateau vous apporte encore un autre point de vue de découverte des animaux et des paysages. Cela pourra être plus excitant qu’il n’y parait de premier abord, particulièrement à l’approche des crocodiles assez impressionnants, et à celle des hippopotames surprenants par leur taille et leur vélocité.

La pêche est une autre activité possible dans certains lodges. Les eaux du fleuve Rufiji regorgent de poissons, la pêche commerciale comme la pêche sportive étant quasi inexistantes. Le tiger fish, de la famille du piranha, ainsi que le poisson-chat sont ferrés régulièrement.Avec ses rivières, ses plaines, ses lacs, il fait partie d’un sanctuaire immense et relativement peu dérangé par l’impact de l’homme, et il permet de prendre la dimension de la nature sauvage africaine.

Une faune particulière pour les fans de safari photo

Le parc national de Nyerere, ensemble avec la réserve de Selous au Sud possède la plus importante population d’éléphants au monde.
Il y a également des gnous, des girafes, des bubales, des hypotragues, des koudous, des élans, des lions et des léopards.
Le parc abrite la plus importante population de lycaons ou loups peints, l’un des prédateurs les plus menacés au monde.
Les oiseaux, avec pas moins de 460 espèces, ne sont pas la moindre des attractions.

Quand la découvrir ?

Le parc national de Nyerere est proche de l’équateur, et quasiment au niveau de la mer, il y fait donc souvent assez chaud. De juin à octobre, durant la saison sèche, les animaux se rassemblant autour des points d’eaux (dans ce cas-ci : le fleuve Rufiji et les lacs connexes), leur observation en est facilitée. Entre novembre et janvier, la réserve voit l’arrivée de pluies peu abondantes et les paysages habituellement secs et bruns deviennent superbement verts. De mars à fin mai, il pleut à nouveau, mais nettement plus que de novembre à janvier et durant cette période la plupart des camps ferment.

En savoir plus

Le Parc National de Saadani

Là où la savane rencontre l’océan

 

Activités entre plage et safari

Outre le safari classique en 4×4, le safari en bateau sur le fleuve Wami offre l’opportunité de découvrir les hippopotames, les crocodiles et une panoplie d’oiseaux de mer et de rivière.
Un autre point d’intérêt de ce Parc National est qu’il abrite un village de pêcheurs avec encore quelques ruines Swahili.
Vous pourrez bien entendu profiter de la plage, mais aussi partir en excursion en mer sur un banc de sable au large, où vous pourrez plonger en apnée et peut-être rencontrer quelques dauphins.

Quand visiter Saadani ?

Le parc est généralement accessible de juin à mars, avril et mai étant les mois de fortes pluies.
Les meilleurs mois pour l’observation des animaux sont en janvier – février et de juin à août.

En savoir plus

Les parcs et réserves en Tanzanie de l’Ouest

Parc National de Katavi

Un safari d’exception dans un parc reculé et sauvage

Quand visiter Katavi ?

C’est pendant la saison sèche, lorsque les eaux se retirent que Katavi se montre vraiment. La Katuma s’atrophie alors pour ne plus être qu’un bourbier. Étant la seule source d’eau, sa plaine attire alors des concentrations de gibier inimaginables.
Le parc National de Katavi connait deux saisons seulement, une saison sèche qui court de juin à octobre et une saison des pluies qui va d’octobre / novembre à mai.
Comme à Selous et à Ruaha, la saison sèche avançant, les animaux se concentrent de plus en plus autour des points d’eau, quittant les collines pour rejoindre les plaines et les safaris se font de ce fait de plus en plus aisément.
Les premières pluies après la saison sèche arrivent vers la fin d’octobre. De juillet à octobre sont donc considérés comme le meilleur moment pour aller en safari, la faune étant visible plus facilement.
Le début de la saison des pluies (jusqu’à février) peut offrir un safari à la fois surprenant et intéressant. Le parc vire au vert et les animaux sont généralement moins nerveux qu’en saison sèche.

Entre safari en 4×4 et à pied : du hors piste toléré pour un sentiment de liberté

L’activité principale à Katavi est le safari en 4×4 de jour. Certains camps proposent les safaris à pied ainsi que les camps volants, pour une découverte de la nature plus aventureuse. Il faut noter aussi que le hors piste est plus toléré ici que dans bien d’autres parcs, prodiguant un certain sentiment de liberté.

En savoir plus

Parc National de Mahale

Le royaume des chimpanzés sur les rives du lac Tanganyika

 

Activités sur le parc national de Mahale

Le sommet le plus élevé des Mahale s’élève à 2,462m, et la seule manière d’explorer ce parc est à pied. S’il n’y a pas de route, de nombreux chemins et sentiers permettent aux visiteurs de profiter de superbes marches en forêt, et d’y rencontrer les nombreux habitants des forêts du bas, des bois et de la savane.
Paradis du pêcheur à la ligne, le Parc National de Mahale est aussi l’un des meilleurs endroits pour pêcher sur le lac Tanganyika. En raison d’un contrôle sévère aux frontières du parc, le poisson est très abondant dans cette zone. Le Sangara ou perche du Nil est l’un des poissons qui peut y être pêché.
La natation et la plongée en apnée sont d’autres plaisirs des rives du lac Tanganyika.

Quand découvrir Mahale ?

Mahale a deux saisons, une saison sèche de juin à octobre et une saison des pluies de novembre à mai.

En savoir plus

Parc National de Gombe

Gombe et ses chimpanzés mondialement connus grâce aux travaux de Jane Goodall

Activités sur le Parc National de Gombe

C’est un parc sans routes, où vous pouvez vous promener et découvrir la nature avec tous vos sens. Le suivi des chimpanzés commence généralement tôt le matin, les guides partant généralement de la zone où les chimpanzés ont niché la nuit précédente.
Si une randonnée aux chimpanzés est bien sûr l’activité principale, nager et faire de la plongée en apnée ensuite dans le lac est rafraîchissant.
Le site du célèbre «Dr Livingstone I présume» de Henry Stanley à Ujiji près de Kigoma peut également être visité.

Quand y aller ?

Le parc est ouvert toute l’année, mais les meilleures périodes pour le visiter sont pendant la saison sèche (de mai à octobre) et pendant les courtes pluies (en janvier et février).

En savoir plus